Henry Achkoyan, artisan chausseur créateur

Henry Achkoyan, artisan chausseur créateur

Pénétrer dans l’atelier d’Henry Achkoyan est un événement à nul autre pareil. Découvrir les secrets de la fabrication des chaussures est un privilège.
Au cœur de Paris, dans le 11ème arrondissement, son atelier est bien réel : du « made in France » – je confirme – et bien plus rare, du « made in Paris ».

L’odeur du cuir, la vue des pièces terminées ou en train de se faire, le toucher des matières ….. des sensations que j’ai eu la chance de vivre avec Henry Achkoyan comme guide – un guide patient et passionné – un homme talentueux qui a travaillé avec Dior, Chanel, Mugler, Paco Rabane, Léonard, Lanvin, Balenciaga, Guy Laroche … et toujours avec Jean-Paul Gaultier pour lequel il crée les merveilleuses chaussures de ses défilés !

A ma question « pour fabriquer une chaussure, on commence par quoi ? », c’est avec une grande gentillesse et le sens de la pédagogie qu’il m’a montré les différentes étapes : le dessin, la « chemise » papier, le modèle, le patronage, la découpe de la semelle, celle des « morceaux » de cuir ou de tissu, le montage, la couture, l’assemblage, le talon… toutes faites à la main, de façon artisanale avec ses collaborateurs – artisans –

Quelques-unes des étapes :

Des créations dans l’atelier :

Henry Achkoyan :

Dans les métiers du cuir de père en fils, c’est dès sa jeunesse qu’Henry Achkoyan débute dans le milieu. Pendant 12 ans, il fabriquera dans son premier atelier à Beyrouth des chaussures de luxe pour les actrices les plus renommées. Natif d’Arménie et amoureux du cuir, il s’établit en France en 1974.
Il réalise depuis des souliers ainsi que des objets de maroquinerie pour toutes les grandes marques de prêt-à-porter. 1996 est l’année où il fonde sa propre marque sans s’arrêter pour autant de fournir les grands couturiers.
C’est dans son atelier du 11ème arrondissement, un des derniers en plein cœur de Paris, qu’Henry Achkoyan crée ses modèles. Véritable artisan, ses souliers sont fabriqués à la main grâce à un travail remarquable, que ce soit à partir de cuir de chèvre, de veau ou d’agneau.

Avec l’aide précieuse de ses filles, ils conçoivent ensemble les nouvelles collections et les personnalisent ingénieusement en les nommant par des prénoms féminins.

La boutique :

Il y a deux mois, une boutique a ouvert ses portes près de la Bastille, tenue par ses filles. Un grand choix de modèles est proposé :

A l’inauguration :

Henry Achkoyan
L’atelier : 71 rue de la Fontaine au roi, 75 011 Paris (sur rendez-vous)
La boutique : 38 rue de la Roquette 75011 Paris

Véronique Grange-Spahis
Photos : Alain Robert (C’est vous la star) et Véronique Grange-Spahis