Intra Muros

Intra Muros : Michalik nous invite entre ses murs

Il est de ces artistes qui vous magnétisent. Proposerait-il un spectacle de bourrée auvergnate ou un documentaire sur l’élevage de gastéropodes en Asie du Sud-Est que vous vous précipiteriez parce que le nom d’Alexis Michalik figurerait au générique. C’est finalement assez rare, un metteur en scène sur lequel tout le monde s’accorde à dire qu’il a du génie, du côté public comme celui des théâtreux. Il réinvente la discipline, la mêlant intelligemment à d’autres sans jamais sacrifier à la narration.

Et croyez-vous que l’homme ait pris la grosse tête malgré l’avalanche de récompenses, notamment aux Molères, que ses précédentes créations ont engrangés ? Il n’en est rien. Le gendre idéal, en quelque sorte. Beau, dynamique, drôle, passionné, accessible, chaleureux, inventif… Mieux que le gendre idéal, en définitive, car c’est toujours très ennuyeux, un gendre idéal, non ? Vous pensez que Vents d’Orage est tombé sous le charme et manque désormais de toute objectivité ? Eh bien allez voir sa dernière pièce intitulée Intra muros et on en reparle. Son ambition principale, il nous le dit dans l’interview audio ci-après, tient à ce que le spectateur ne s’ennuie pas une seconde.

Cela passe par une étonnante qualité d’écriture, un rythme soutenu –même si ce spectacle ne recherche pas la frénésie du carton Edmond–, une mise en scène virevoltante. Mais le secret de Michalik réside ailleurs : une implication à 200 % des comédiens en scène qui se voient tous proposer un rôle important, riche et se doivent de maintenir une attention de tous les instants, à manipuler les décors et à sauter sur le plateau dans avec une précision d’horloger pour que la magie opère.

Vents d’Orage a eu le grand plaisir d’être convié chez l’auteur et metteur en scène qui nous parle de sa vision du théâtre, de son rapport au succès, de son amour pour le Festival d’Avignon… installez-vous confortablement et prenez un thé avec nous :

Le pitch : Tandis que l’orage menace, Richard, un metteur en scène sur le retour, vient dispenser son premier cours de théâtre en centrale. Il espère une forte affluence, qui entraînerait d’autres cours – et d’autres cachets – mais seuls deux détenus se présentent : Kevin, un jeune chien fou, et Ange, la cinquantaine mutique, qui n’est là que pour accompagner son ami. Richard, secondé par une de ses anciennes actrices – accessoirement son ex-femme – et par une assistante sociale inexpérimentée, choisit de donner quand même son cours…

Intra Muros
Texte et mise en scène : Alexis Michalik
Avec : Jeanne Arènes, Bernard Blancan, Alice de Lencquesaing, Paul Jeanson, Fayçal Safi et le musicien Raphäel Charpentier

jusqu’au 16 décembre 2017, du mardi au samedi

Théâtre de La Pépinière
7 Rue Louis le Grand
75002 Paris

David Fargier – Vents d’Orage