Château de France, « Un si beau nom qui l’oblige … »

Des terres aux vignobles :

Le Château de France a été édifié sur les fondations d’un ancien manoir dont il conserve la belle cave voûtée… une maison de maître construite à la fin du XVIIème siècle par le procureur Philippe Decoud.

C’est un Conseiller au Parlement de Guyenne, Taffard, qui développe le vignoble du Château de France au XVIIIème siècle dans une période clef : celle de la naissance de la notion qualitative de Grand Cru. Il suit en cela une autre famille de parlementaires, les Pontac à Haut-Brion, ce qui explique le développement viticole des Graves au sud-ouest de Bordeaux au XVIIIème siècle.

Au XXème siècle ce domaine reste un peu à l’écart du Bordelais viticole comme une majorité des Grands Crus des Graves pendant plus de 50 ans, de 1920 jusqu’aux années 1970.

Une propriété familiale et indépendante, tant au niveau des capitaux que de la distribution

Cette propriété familiale de 40 hectares en AOC Pessac-Léognan inclut 36 hectares de Cabernet sauvignon et de Merlot pour la production de vin rouge, et 4 hectares de Sauvignon et de Sémillon pour la production de vin blanc. Le Château de France rouge et le Château de France blanc se partagent les reconnaissances mondiales.

Un domaine qui dispose d’un terroir original : le sol ferbos typique de cette région des Graves et – plus confidentiel – une parcelle bien-nommée « Coquillat » qui est truffée de fossiles remontant à 19 millions d’années !

La famille Thomassin fait partie des plus anciens propriétaires de l’appellation Pessac-Léognan. Le Château de France, qui avait été repris en 1971 par Bernard Thomassin, est conseillé depuis 1996 par Michel Rolland, et Arnaud Thomassin en assure la direction : la continuité familiale, avec un même objectif de qualité et de développement dans le monde. Ses sœurs Véronique et Virginie sont également impliquées dans la gestion de la propriété.

La famille Thomassin choisit une commercialisation essentiellement en direct, maîtrisant ainsi ses circuits de distribution et ses prix. Le souhait d’Arnaud Thomassin est de contrôler la majeure partie de sa clientèle. Il se déplace en France, en Europe et sur le grand export pour soutenir l’action des distributeurs sur le terrain.

1987 : naissance de l’AOC Pessac Léognan

Situé dans la partie septentrionale des Graves, aux abords sud et sud-ouest de la ville de Bordeaux, le terroir des Graves de Pessac-Léognan bénéficie de la protection de la forêt des Landes girondines, sa voisine de l’ouest.

Célèbres bien avant même la naissance du Médoc, les « Graves de Bordeaux » sont, depuis toujours, connues pour posséder de très beaux terroirs viticoles situés autour de deux pôles principaux : Pessac et Léognan.

Le Château de France

À 15 kilomètres au sud de Bordeaux, le vignoble du Château de France s’étend sur un des plus hauts coteaux de la terrasse de Léognan, la plus ancienne et la plus élevée des quatre terrasses de graves édifiées au fil du temps.

40 hectares : 36 hectares de Cabernet sauvignon (55 %) et Merlot (45 %) pour la production de vin rouge, 4 hectares de Sauvignon (80 %) et Sémillon (20 %) pour le vin blanc.

Comme tous les Pessac-Léognan, le Château de France est soumis aux règles strictes de l’appellation, définies par le décret du 9 septembre 1987 : 45 hl/ha maximum pour les rouges, et 48 hl/ha pour les blancs.

Une production moyenne de 195 000 bouteilles. La totalité des volumes produits est mise en bouteilles.

Les vins rouges – Production moyenne : 150 000 bouteilles

– Le bec en sabot rouge 2020, Pessac Léognan – 11,50 € – L’oiseau rare des marais à papyrus en Afrique !

Bernard Thomassin, féru d’ornithologie, éprouvait de la sympathie pour cet oiseau rare, vigoureux, farouche et solitaire, qui mesure jusqu’à 1,50 m et vit dans les marais à papyrus de l’est de l’Afrique. Production moyenne : 20 000 bouteilles. Cépages : 40 % Cabernet Sauvignon, 60 % Merlot

Dégustation Robe rubis chatoyant ; nez de groseilles, airelles, tabac, clous de girofle et framboises ; en bouche, des flaveurs minérales et des fruits rouges, avec une jolie acidité associée au fruit. A déguster avec du magret de canard, steack de poivre, volaille, saumon ou tarte au cassis.

– Château Coquillas rouge 2019, AOP Pessac Léognan – 15 € – plébiscité par la restauration –

Le nom de « Coquillas » évoque les nombreux fossiles de coquillages dont regorge une des parcelles de la propriété. Production moyenne : 70 000 bouteilles – Cépages : 40 % Cabernet Sauvignon, 60 % Merlot

Dégustation : robe grenat chatoyant. Nez frais et mûr, floral pivoine, fruité cassis-mûre et cerise griotte, une note mentholée. Bouche équilibrée entre fruit, minéralité et des tanins fondus mais présents, cigare, fraîche et longue sur le chocolat, la fraise et cerise. Les harmonies mets-vin : charcuterie, thon à la plancha avec poivrons-tomates, viande grillée, brie, picodon sec, tarte au chocolat.

– Château de France rouge 2018, AOP Pessac Léognan – 25,90 € – L’emblème du Château –

Le château a conservé le nom de l’ancien lieu-dit sur lequel il fut édifié. Un vin de longue garde. Production moyenne : 60 000 bouteilles – Cépages : 56% Cabernet Sauvignon, 44% Merlot

Dégustation : Robe rubis profond ; nez intense de fruits rouges (cassis, myrtilles, cerises) et de pain d’épices ; en bouche, vin épicé et réglissé avec des tanins élégants et mûrs, des arômes boisés très fins, une note fumée en finale ; très belle longueur. Un vin de grande garde. A déguster sur toutes viandes grillées ou rôties, poire au vin et aux épices.

Les vins blancs – Production moyenne : 24 000 bouteilles

– Château Coquillas blanc 2020, AOP Pessac Léognan – 15, 50 €

Cépages : 80% Sauvignon, 20% Sémillon

Dégustation : Nez très harmonieux d’abricot confit, lychee, fruits à chair Blanche et miel. Bouche joliment structurée, gras et fraicheur. Se combinant avec beaucoup d’élégance, finale minérale. A déguster à l’apéritif avec tapenade d’olives vertes, saint jacques poêlés, poisson grillé ou fromage affinés.

– Château de France blanc 2020, AOP Pessac Léognan – 25, 90 €

Cépages : 80% Sauvignon, 20% Sémillon

Dégustation : Robe dorée, brillante et limpide ; nez de cire d’abeille, miel, pêche et abricot ; la bouche est puissante avec un bel équilibre gras/acide, le nez épicé se confirme en bouche avec des arômes poivrés rares pour un vin blanc ; finale intense. A déguster avec tous poissons grillés, chèvre sec ou beaufort.

La Fondation du Vin reconnaît l’engagement du Château de France, élu parmi les Vins de Demain 2022

Arnaud Thomassin voit dans l’acquisition en 2018 de certification HVE la confirmation de « l’engagement de la propriété et de ses salariés au sujet de l’environnement ».

En 2019, des ruches sont installées dans le vignoble : « nous favorisons la biodiversité en engageant des pratiques qui préservent et utilisent les zones naturelles au sein de nos parcelles et aux abords de notre propriété, respectant ainsi l’écosystème et la beauté du paysage ».

Déjà, en septembre 2016, l’adhésion au SME du vin de Bordeaux (Système de management environnemental) marquait l’engagement de Château de France à formaliser et améliorer les pratiques existantes pour réduire l’impact de ses activités sur l’environnement.

Réalisé en toute indépendance par les membres de la Fondation du Vin, Le Vin de Demain n’est pas un classement exhaustif, c’est un recensement de 80 acteurs de l’industrie viti-vinicole, qui, par leur volonté, leur vision, leurs actions, leurs innovations ou tout simplement leur quotidien, donnent un avenir au vin, construisent Le Vin de Demain.

Les pratiques environnementales du Château se traduisent concrètement sur les consommations d’énergie, sur le tri et le recyclage des déchets, les intrants, les modes de lutte antiparasitaire, les modes de culture, la protection de la santé des salariés, des riverains et des consommateur et l’amélioration des conditions de travail des salariés. Cette démarche, facilitée par le dispositif collectif proposé par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux, qui permet de réduire les coûts et optimiser les outils, peut déboucher sur une certification (ISO 14001).

https://www.fondation.wine/le-vin-de-demain

Le château se visite sur rendez-vous. Magasin de vente sur place ainsi qu’une salle avec vue sur les vignes pour vos réceptions !

SAS B. Thomassin – Château de France, 98 route de Mont-de-Marsan, 33850 Léognan  

www.chateau-de-france.com

Photos : Véronique Spahis