Odieux festin !

Avec ce que nous avons tous traversé ces derniers mois, la pandémie, les confinements, nous nous sommes souvent retrouvés bien seuls… loin de ce que nous aimons et nous avons dû faire « avec ». Tout comme chaque jour, nous faisons « avec » : avec nos joies, nos peines, notre travail, notre quotidien, nos voisins.

Nos voisins ? parlons-en – il y a des émissions que nous regardons – ou pas – comme « Petits secrets entre voisins » qui nous entrainent dans des conflits de voisinage, des secrets, des jalousies… Il y a la « Fête des voisins » qui chaque année rassemble les voisins – d’un immeuble, d’un quartier – pour une pseudo fête permettant de se rencontrer, de se connaître. Il y a les voisins que nous croisons dans l’escalier, devant les boîtes aux lettres, ceux que nous apprécions, ceux qui nous énervent, ceux à qui on invente une vie sans les connaître.

Imaginons que la fin du monde soit imminente, c’est le dernier jour, le dernier soir, nous sommes « coincés » chez nous. Que faire ? rester seul(s) chez soi à vider ce qui reste de son frigo et de sa cave ou concocter un dernier repas avec nos voisins ?

Dans ce livre, Odieux festin ! c’est cette dernière solution qui est choisie, un dernier banquet dans la cour de l’immeuble avec « sept natures différentes qui n’ont que mépris les unes pour les autres mais préfèrent mourir en leur compagnie plutôt que seules » (L.-J. Wagner). Un inconnu se joint à eux, personne ne le connaît mais, à priori, il les connait tous.

Au fur et à mesure du dîner – pas facile de se montrer sous son meilleur jour dans ce contexte – les langues se délient, des reproches fusent, les défauts ressortent, les petites vies de chacun semblent anecdotiques, inexistantes…. L’inconnu leur propose un jeu, un jeu de rôle qui va révéler ce qu’ils incarnent…

La suite ? à vous de la découvrir en lisant cette pièce de théâtre, à vous de vous faire une idée sur cet inconnu qui vous connaît mieux que personne.

« Odieux festin ! est un pamphlet de ma conception de l’humanité : cruelle, absurde, pathétique, avec quelques éclats de joie. En espérant que vous apprécierez ce dîner pas comme les autres… »

L-J. Wagner

Bon appétit ! bonne lecture ! et hâte de voir cet Odieux festin sur scène !

Le pitch : La fin du monde aura lieu cette nuit. Pour affronter l’heure fatidique, sept habitants d’un immeuble laissent de côté leurs petites rancœurs et organisent leur dernier repas dans la cour. Les préparatifs vont bon train, lorsqu’un huitième et étrange convive s’invite à leur banquet final. Il leur est totalement inconnu, mais lui, il les connaît tous. Est-il venu pour sauver leurs âmes ?
À quelques heures du baisser de rideau, est enfin venu le temps, de se dire la vérité, de révéler ses ultimes secrets, d’expier ses péchés… Et de partager un festin pour le moins… odieux !

L’auteur :

Journaliste de formation, L-J. Wagner, rédacteur culturel, est à la tête d’une agence de presse spécialisée dans le spectacle vivant. Il écrit, joue et met en scène des pièces de théâtre (notamment au sein de sa propre troupe). Son premier roman, Gangrène, une histoire d’amour, sorti en juin 2020 est un best-seller (http://itartbag.com/gangrene-une-histoire-damour/ )

Odieux festin ! de L-J. Wagner

Editions Souffles Littéraires (maison d’édition fondée par la Société Littéraire de la Poste),

Paru le 21 mai 2021, 140 pages, 12 €

Véronique Spahis